Accéder au contenu principal

Attendre, attendre, toujours attendre

"Quelle joie! Quel bonheur! ... encore 6 ou 7 personnes avant que ce soit mon tour... "

Dans les lieux publics, ou les salles d'attentes, on doit patienter. Tout le monde, dans ces situations ne réagit pas de la même manière et certains sont beaucoup plus stressés que d'autres.

C'est le postulat de départ qu'a choisi le designer Avihai Shurin pour créer cette "chaise assis/debout" penchante.



Avec sa légère oscillation possible grâce à sa partie en acier à ressort, l'objet permet d'évacuer le stress de son utilisateur en appuyant et en jouant sur la souplesse du siège. On peut noter que malheureusement, si lui évacue son stress, Il va sûrement le communiquer...)



L'objet est assez élégant, quoique très proche de certains mobiliers scolaires et plutôt discret. Il est en bois stratifié pour le dossier et en acier pour le châssis.

Ce type d'assise que l'on peut nommer appui ischiatique n'est pas assez utilisé, selon moi, dans notre quotidien. Le mobilier "assis/ debout" est surtout employé pour les personnes dont la position assise est douloureuse (au moment de se lever). Mais il permet également de gagner de l'espace



Dans le métro  souvent, ces "bancs" nous semblent bien peu confortables alors qu'ils sont très adaptés pour une attente de 1 à 2 minutes. Ils gagneraient à être rembourrés pour paraître plus confortables. La légère flexibilité que propose Avihai Shurin avec son siège offre ce sentiment de confort de façon visuelle.

Attention lors de vos créations à l'ergonomie perçue*.

ergonomie perçue : sentiment de confort d'un objet estimé du regard (notion que je développerai dans un prochain post).

plus d'info sur le designer :http://www.avihaishurin.com/?page=works&id=leaning-rocker

plus d'info sur les appuis ischiatiques :
http://circulationsdouces91.org/appuis_ischiatiques_KB.html



Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

E. Chromi, des couleurs pour soigner

Un peu de détente pour les vacances...

Alors que je commençais à regretter d'être venu à la fondation EDF pour voir une exposition : "En vie, aux frontières du design", j'ai été agréablement surpris par le dernier étage. En effet, les œuvres/projets présentés étaient mieux expliqués et mieux illustrés que dans le reste de l'exposition.
Cette partie de l'exposition montrai des projets imaginant le futur. Et parmi ces projet, un projet réalisé grâce à la collaboration entre les designers Alexandra Daisy Ginsberg et James King et l'équipe d'IGEM de Cambridge.



Ils ont réfléchi ensemble au potentiel de la biologie synthétique et imaginé différentes applications. E chromi est un marqueur biologique qui se fixe sur des cellules particulières grâce à des marqueurs et permet de colorer ces cellules.

Dans l'idée, ce projet permet par exemple de savoir si une eau est potable. Au contact de l'eau, la bactérie pourrai colorer celle ci en rouge si elle est cont…