Accéder au contenu principal

Peur du dentiste ?

Je n'ai jamais vraiment eu peur du dentiste. Je n'ai eu dans toute ma vie qu'une carie sur une dent de lait et je ne m'en suis aperçu uniquement lorsque elle est tombée.

En allant chez le dentiste, j'ai réalisé que pas mal de choses avaient été faites sur l'ergonomie, l'utilisation du siège et de la proximité des accessoires pour le praticien. Néanmoins, je me suis toujours dit qu'il manquait quelque chose. C'est pour cela que je fais attention à tout nouveau projet qui sort.

Voici le projet Valerio Tonel :



Il s'agit d'un projet, à première vue, très bien pensé au niveau de l'utilisation pour le dentiste. Tous les accessoires sont à portée de main et ne gênent pas le praticien lors de ses examens. Ce fauteuil a également un côté ludique pour les enfants qui peuvent y trouver une ressemblance avec un vaisseau spatial.




Le stress est une chose commune chez les patients de dentistes et dans la deuxième version, le patient se retrouve prisonnier d'un bras qui l'encercle presque et le contraint dans sa position semi-allongée.








C'est donc un projet intéressant mais il est dommage qu'il soit accompagné d' un design froid et futuriste aux formes un peu trop agressives ce qui au final, n'est pas très réconfortant.

C'est un exemple de design dont je pense qu'il faudra bientôt s'affranchir. En rentrant dans une salle contenant ce type d'installation, on a l'impression de rentrer dans un film de science fiction des années 60, froid et blanc. Encore une fois, j'ai l'impression qu'il manque une sorte de chaleur, de bien être, quelque chose qui va pouvoir rapprocher le patient et le praticien.

Par ailleurs, Valerio Tonel est l'auteur de nombreuses assises aux formes organiques dont la modernité et l'audace conviennent parfaitement à certains de nos intérieurs; il a également déposé de nombreux brevets pour l'élaboration de chaussures de ski.


Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

E. Chromi, des couleurs pour soigner

Un peu de détente pour les vacances...

Alors que je commençais à regretter d'être venu à la fondation EDF pour voir une exposition : "En vie, aux frontières du design", j'ai été agréablement surpris par le dernier étage. En effet, les œuvres/projets présentés étaient mieux expliqués et mieux illustrés que dans le reste de l'exposition.
Cette partie de l'exposition montrai des projets imaginant le futur. Et parmi ces projet, un projet réalisé grâce à la collaboration entre les designers Alexandra Daisy Ginsberg et James King et l'équipe d'IGEM de Cambridge.



Ils ont réfléchi ensemble au potentiel de la biologie synthétique et imaginé différentes applications. E chromi est un marqueur biologique qui se fixe sur des cellules particulières grâce à des marqueurs et permet de colorer ces cellules.

Dans l'idée, ce projet permet par exemple de savoir si une eau est potable. Au contact de l'eau, la bactérie pourrai colorer celle ci en rouge si elle est cont…