Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2013

Le royal collège of art of london au chevet des patients : Rama Gheerawo, un design avec le sourire

Je continue la présentation des interventions sur le design médical à Saint Etienne.

Aujourd'hui le travail de Rama Gheerawo dans l'une des meilleurs écoles d'art et de design du monde.




En effet, il travaille au Helen hamlyn centre for design au royal collège of art of London (le nom de Helen Hamlyn ne vient pas d'une fameuse designer anglaise mais du nom de la donatrice qui a permis de construire le bâtiment.)

L'objectif de ce bureau et plus particulièrement celui de Rama Gheerawo est le Design pour tous, pour rendre la vie meilleure.

Voici une succession de projets qui ont été rapidement présentés :

Tout d'abord, un projet pour réduire le nombre de bouton sur les télécommandes qui envahissent le domicile des personnes âgées :



Au final, dans un boitier, on glisse les télécommandes, dans une boîte sur laquelle on place des fiches : la fiche télé, la fiche dvd, ou la fiche enregistrer ... Elles sont explicatives et simplifient la vision de ces télécommandes qui parais…

Les gérontechnologies 2 liens utiles

Demain je serai à Bercy pour le lancement de la Silver économie définie selon la ministre Michèle Delaunay comme : " un mot générique englobant les gérontechnologies, l’adaptation des objets, du domicile et des quartiers au défi de la longévité."

C'est l'occasion pour moi de vous parler d'une association et d'un site internet orienté vers les "âgés" (nouveau terme politiquement correct remplaçant les seniors)

L'association c'est Sol'iage :


C'est une association qui vise à regrouper les acteurs du secteur des gérontechnologies de la région d'île de France. 
Ils ont plusieurs outils leurs permettant de valoriser les innovations visant à aider les personnes âgées et les aidants (familles et praticiens du secteur médical).
Ils s'occupent notamment la bourse Charles Foix qui récompense chaque année des projets innovants permettant d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées

Sol'iage est rattachée à sa structure mère, lePôle Al…

Fabriquer ou imprimer des humains !

Je vous ai parlé plusieurs fois d'imprimante 3D et des révolutions en cours dans ce domaine. Et bien voici une petite information plutôt intéressante qui risque de vous étonner!


Des scientifiques de l'université d'Oxford viennent de publier dans la revue Science le fruit de leurs recherches. Ils viennent de mettre au point une imprimante 3D capable de fabriquer des tissus synthétiques. Ils pourront être utilisés pour remplacer des tissus humains endommagés ou pour administrer des médicaments (comme un patch amélioré -j'imagine-).

Nous devons ces avancées à Gabriel Vilar, étudiant de doctorat travaillant avec le professeur Bayley. Le principe semble assez complexe ; "la machine imprimerai des gouttelettes d'eau, encapsulées dans des films lipidiques, et pourrai effectuer des fonctions similaires aux cellules humaines."


Encore une preuve que les imprimantes 3D nous projettent de plus en plus dans l'avenir et qu'il faut comprendre et assimiler ses techn…

Un projet en évolution, Jeroen Raijmakers : le scanner de Philips healthcare et sa reading room

Après plusieurs articles sur le packaging médical, je n'oublie toujours pas de finir mon compte rendu de la conférence sur le design médical à St Etienne.

Aujourd'hui je vous parlerai d'un projet dont j'ai déjà parlé :

Souvenez-vous...
http://designmedical.blogspot.fr/2011/10/le-design-socio-medical.html


Jeroen Raijmakers, Designer chez Philips healthcare nous a présenté son travail en détail sur le scanner de Philips healthcare.



Avant tout il faut savoir que Philips, avec le slogan "Design for life", a décidé de mettre le bureau de design au même niveau que le marketing et le commercial pour pouvoir regarder dans toutes les directions et avancer ensemble.

Encore une fois lors de cette conférence, on nous a rappeler le caractère itératif du processus de conception d'un projet tel que celui ci. C'est pour cela que l'on peut parler de projet en évolution continue

Je commencerai par parler des oublis que j'avais fait dans le premier article, notamment…

Le Packaging Médical 5 : le moralisator !

Une petite surprise, un pack controversé

Cinquième partie : Un packaging donneur de leçons

Comme sur le pack précédent, j'ai observé le pour et le contre et je me suis posé beaucoup de questions...

Sergii Llin étudiant à présenté son concept sur un site :

"Il s'agit d'un concept d'emballage de médicaments. -La pilule du lendemain-. L'objectif était de développer des emballages visibles dans une pharmacie, auto-illustratifs, avec un message social, une sorte de "réfléchissez avant d'agir" "

Ce sont ses mots, pas les miens. 

On comprend l'idée en terme de packaging. Intéressante au premier regard, on a envie de dire astucieuse! Mais le message reste très moraliste et donneur de leçon, De même que le pharmacien de doit pas être donneur de leçon, faire la morale à un client, un packaging ne doit pas être lui même à la source d'un mal être. Pour rappel, il est rare que l'on prenne des médicament par plaisir...

Je vous laisse commenter...

Le Packaging Médical 4 : l'automédication

Voici le 4ème épisode consacré au packaging médical. Cette fois-ci, on s'interesse à un emballage primaire qui vous pose directement la question :

Qu'est ce qui ne va pas ?


Quatrième partie : vers l'automédication ?

Dans cette nouvelle partie, nous réfléchirons autour d'un projet sur l'automédication. en effet de plus en plus de personnes tentent de se soigner par eux même. En France notamment, championne du monde de la consommation médicamenteuse, chacun sait grâce à "ces connaissances poussées en médecine" (discipline très enseignée à la machine à café de toutes les facultés et entreprises de France) se soigner.

Trêve de plaisanterie, beaucoup de personnes pensent pouvoir se soigner eux mêmes et ce n'est pas ce type de packaging qui risque de les en dissuader!
En effet, le présentoir qui vous pose directement la question "qu'est ce qui ne va pas?" prend directement la place du médecin ou du pharmacien. Le packaging lui répond tout de go à v…