Accéder au contenu principal

Festival de Cannes... design

Aujourd'hui, quelques jours après le lancement de la Silver économie par Michèle Delaunay et Arnault Montbourg, voici une petite étude comparée de 2 cannes de marches "design".

La première canne est Française, elle est le résultat du travail collaboratif entre le designer Nicolas Reydel et l’ingénieur Daniel Navarro. 
Tango est une canne très ingénieuse et très bien dessinée. Son nom lui vient de l'effet culbuto qui lui permet de tenir en équilibre facilement. On peut également la relever sans avoir à se baisser par simple pression du pied. 


Elle est éditée par Denovo et vendue au prix unitaire de 150€.


La seconde canne est danoise, je l'ai croisé pour la première fois en vente dans ... un musée! 

Cette canne est appelée Omhu ce qui veut dire "avec le plus grand soin" en danois. Rie Nørregaard designer a créé cette canne d'abord pour sa famille. Elle s'est inspirée des matériaux utilisé dans les objets pour les enfants. 
Elle est éditée par Omhu qui est entrain de décliner cette canne en différents modèles dont les prix vont de 50$ à 125$. Il y a une canne de haut de gamme et une canne ... sport !



Ces 2 cannes sont élégantes et réussissent a renouveler un produit qui existe depuis plusieurs centaines d'années. Encore faut-il préciser : "Les produits médicaux doivent être reconnus par la CPAM comme matériel médical pour pouvoir être remboursés par la sécurité sociale, à hauteur de 6.10 € (LPP 1270463) pour des cannes en bois classiques, 12.20 € (LPP 1296787) pour des cannes réglables et 6.86 € (LPP 1206880) pour les cannes blanches." Pour pouvoir vendre à ce prix là, le produit doit être fabriqué pour 2 à 3x moins cher!

Les 2 projets présentés, sont pour moi une nouvelle orientation du marché des âgés. Un marché qui s'ouvre et où certaines personnes peuvent dépenser plus que ce que la sécurité sociale peut rembourser. Le travail des designers dé-stigmatise le handicape qui oblige a acheter une canne et permet de transformer un objet d'aide à la marche en "un objet d'apparat".

Ce marché cherche ses points de ventes car il ne souhaite pas être vendu dans le circuit traditionnel du médical et c'est pour cela qu'on trouve la canne omhu dans les boutiques design de certains musées! 
Quand est ce que le matériel dit "médical" ou "adapté" trouvera sa place dans les rayons de magasins traditionnels ? 

Plus d'information sur :
http://www.denovo-design.com/2012/

Commentaires

  1. bravo pour cet article !!
    j'ai moins de 30 ans et dois marcher avec une canne, je cherchais justement une "jolie" canne qui permette de faire oublier le handicap !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Le soin et l'élégance

Quand je parle de design à une personne qui me demande ce que je fais, j'ai à cœur de parler en premier lieu de l'alliance entre l'ergonomie, la technique et l'esthétique. Je place l'esthétique en dernier pour bien mettre en avant les deux autres mais ce n'est pas pour autant que l'esthétique n'est pas importante.

Voici un petit exemple illustré en 2 parties :

Premièrement, voici l'une des meilleures prothèse de jambe du monde (ci-contre). Crée par l'entreprise Ossur, elle permet de remplacer complètement la jambe (jusqu'au dessus du genou). Cette personne retrouve progressivement le quotidien qu'elle avait avant son amputation (on ne peut pas courir avec mais on peut se lever sans effort).







Sur le site, on peut voir ces trois personnes portant des prothèses de cette entreprise.

Parallèlement, je vais vous parler de Viktoria Modesta Moskalova une jeune Russe qui a eu un accident à la naissance et qui après avoir passé son enfance dans différe…

Hôpital du futur ... Le retour 2

De retour dans la chambre du futur juste avant le salon HôpitalExpo, souvenez-vous : 
http://designmedical.blogspot.fr/2012/06/lhopital-du-futur.html

J'avaistrouvé cette chambre très intéressante, avec des astuces très bien trouvées, mais dans une esthétique trop futuriste.

Voici le travail de l'agence Priestmangoode et le choix des matières a tendance à me réconcilier avec l'hôpital de demain.



Directement inspirée par l'aménagement des avions et des open-space, ce projet est élégant, notamment grâce au choix des matériaux.


Parallèlement le côté open space peut choquer. Je suis d'accord, on peut éviter de garder cela en l'état, mais il se passe quelque chose dans ce projet. On peut imaginer ce type de structure en service d'urgence par exemple. Ou en hôpital temporaire (système de paravents). 

Mais la force de ce projet est qu'il arrive à nous faire réfléchir à l'espace commun/l'espace individuel .Placer des patients dans des salles communes réduit i…