Accéder au contenu principal

Hôpital ou Hôtel

Le milieu hospitalier est souvent décrit comme un milieu austère, Néanmoins, le travail des architectes a évolué ces dernières années et l'esthétique hospitalière a tendance à s’améliorer. Parallèlement, le comportement et les demandes des patients ont aussi évolué. 

Aujourd'hui l'une des grandes problématiques des hôpitaux est de pouvoir répondre à la demandes de services complémentaires aux soins que demandent les patients.


Ce sont les services dits "hôteliers" qui sont les plus décriés dans nos hôpitaux. Ces services comprennent la restauration  l'accueil, le ménage, le linge... et tous ces services participent au bien être des patients et par conséquent à leur guérison. 



Ceci pose les questions telles que : l'hôpital est-il un lieu de vie? Le patient doit il être traité comme dans un hôtel ?


Pour poursuivre, je vous propose un petit questionnaires visuel sur le site du New York Times intitulé Hôtel ou Hôpital : Attention surprises assurées  !



http://www.nytimes.com/2013/09/22/sunday-review/is-this-a-hospital-or-a-hotel.html?ref=opinion&_r=2&


L'esthétique du lieu dans lequel on est participe t'il à notre bien être intérieur ? Si l'on considère les hôpitaux comme des lieux tristes et froids, ne faudrait-il pas rajouter de la chaleur et des couleurs dans ces espaces pour que les patients et les praticiens hospitaliers (notamment pour les services de longues maladies) ne se sentent pas dans des lieux "déshumanisés" où l'on soigne des maladies et pas des patients ?

Commentaires

  1. Humm je ne sais pas trop quoi en penser, certes l'esthétique a son importante mais, selon moi, les critiques sur le service hôtelier des hôpitaux porte sur le personnel, la nourriture et les chambres. Peu importe que le hall de l'immeuble soit fait par Philippe Stark si nos voisins de chambre hurle de douleur toute la nuit ou que l'infirmière ne vienne pas quand on l'appel.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

Design pour tous (1) : le daltonisme

Après quelques jours de vacances, je reviens et j'ai choisi de vous parler d'un sujet qui touche une assez grande partie de la population : le daltonisme.

Dans le design où les couleurs sont primordiales, on pense peu aux personnes daltoniennes. Or le daltonisme touche de nombreuses personnes notamment  les hommes, environ 8% et 0,45% chez les femmes. Soit, en France, près de 6 millions de daltoniens.


La couleur est très importante pour les marques. Alors pour les fanatiques du Pantonier et de l'imprimante mal calibrée, pensez à toutes la clientèle que vous ne ciblez pas en choisissant vos couleurs...
Voila ce que donnent des emballages traditionnels de la grande distribution avec un daltonisme (le plus fréquent). Il est important de garder de bon contrastes :





Francis Routhier, graphiste canadien a créer une marque qui sensibilise au problème du daltonisme. Il a imaginé une marque qui mélange les couleurs et leurs références. Le "consommateur" est projeté dans un mon…