Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2014

La notion d'objets Chauds/Froids par Charlotte Delomier et un exemple par medical design

Comme il y a un an, je me permets, pour la nouvelle année de parler de mon travail tout en gardant le fil de la conférence de Saint Etienne . En effet, la présentation de  Charlotte Delomier sur les o bjets chauds / objets froids, m'a beaucoup intéressé et le projet que j'ai réalisé, présenté plus bas, y est fortement rattaché. L'équipe de l' UNUOC (Usage Non Usage des Objets Communicants) , composée de différents corps de métiers (avec  des spécialistes de la gérontologie, de l'informatique, du design et de l'anthropologie )  a effectué une analyse sur l e maintien à domicile des personnes dépendantes. L 'étude s'est déroulée sous la forme d'une  e nquête ethnographique au près de six ménages . Charlotte Delomier nous a expliqué leurs observations. Les personnes âgées arrivent a garder leur autonomie grâce à des astuces du quotidien  (ex : manique en plastique pour ouvrir une bouteille). Elle nous a également montré que les nouveaux

Eeva LEINONEN à l'aide des personnes atteintes d’Alzheimer

Toujours lors de la conférence à Saint Etienne, Eeva LEINONEN nous a présenté le projet qui a reçu le p rix du design for all. Ce projet est intitulé : Safety navigation , une mobilité plus sûre pour les seniors . I l s'agit d'un système de navigation qui aide et accompagne les personnes ayant des troubles cognitifs affectant la mémoire et l'orientation . Au delà du système de navigation, le projet développé est un téléphone intelligent. L'interface de navigation est facile à utiliser pour être utilisé par personne âgée et leurs proches.  Le projet est donc un appareil de navigation portable qui fonctionne avec un smartphone . Le système peut avertir la personne ou sa famille lorsqu'elle sort d'un périmètre dit de "sécurité" autour de chez elle. La famille ou un institut,  veille  donc à ce que la personne ne soit pas perdue . Le système peut fonctionner de différentes manières, mais la plus intéressante est la projection au sol d&#

Saint Etienne, une ville pour tous !

A la suite de la précédente intervention, la ville de Saint Etienne a reçut des mains de  Francesć ARAGALL , le drapeau de Design For All. Saint  Étienne est donc la première ville française à recevoir ce drapeau. Il récompense les villes qui sont en pointe sur l'accessibilité à tous . Et ce drapeau récompense notamment la réalisation de la piscine Yves Nayme. Cette piscine est accessible à tous et a été réalisée par l'agence BLV Architecture . Une très belle réalisation qui allie design pour tous et écologie car non seulement la piscine est accessible au plus grand nombre, mais en plus, il y a des procédés de recyclage de l'eau et de l'air qui sont intégrés au bâtiment. Par ailleurs, vous vous demandez certainement qui est Yves Nayme . C'est une question qui m'a toujours intéressé et qui est toujours passionnante et chaque nom de rue, de station de métro ou d'établissement sportif apporte son lot d'histoire. Et bien, ici Yves Nayme

Françesc ARAGALL président de la fondation Design For All et la cuisine selon l'Entreprise LéKUé

Francesć ARAGALL est le président de la fondation design for all . Il est venu nous parler de  l'exemple  du travail réalisé avec  l'entreprise Lékué . Juste avant, il nous a rappelé les 7 principes du design pour tous :  Une utilisation équitable pour tous Une utilisation souple Un design simple et intuitif Des informations perceptibles Une tolérance à l’erreur (d’utilisation par exemple) Un faible effort physique Une dimension et une utilisation de l’espace pour une bonne approche et utilisation LéKUé est une  entreprise Espagnole qui crée des outils de cuisine en silicone . Pour devenir la référence de cette catégorie de produits, elle a fait appel a une équipe de designers et de volontaires pour étudier les besoins de tous dans leurs cuisines . Cette étude a tout d'abord mis en avant 3 groupes :  jeune/famille/babyboomer et rapidement,  Francesć ARAGALL  a souligné que l es besoins d'un groupe n'étaient pas très différents des besoins de