Accéder au contenu principal

La marche de l'extravagant Roberto SANTORO

Je reviens après quelques jours sans nouvelles, et pour vous réconforter, je vais vous parler de l’initiative de Robert Santoro. Cette présentation vient toujours de la conférence de Saint Etienne, où les organisateurs avaient l'air conquis par ce personnage et effectivement, il nous a apporté joie et bonne humeur !

La première chose qu'il ai dites est qu'il faut changer le terme Usager : ce sont les gens, c'est effectivement intéressant comme propos, en utilisant le terme usager, on déshumanise la personne. Les personnes qui utilisent avant d'être utilisateurs ont une vie et une histoire, il ne faut pas l'oublier...


Robert Santoro est le président de living Lab Europe qui regroupe plus de 300 organisations living Lab 
 (voir site :  IDeAll Intergrating Design for All in Living Lab). Il a donc une bonne vision de l'expérience de la santé. Fort de cette expérience, l'idée qu'il a présenté part du principe qu'il y a besoin d'une initiative globale pour faire évoluer la problématique de l'allongement de la vie : en effet, la problématique du/des système(s) de santé en Europe est que bientôt il y aura (entre autres) trop de personnes diabétique en Europe qu'on ne pourra pas soigner. La population grossit et est de moins en moins en bonne santé.

Il faut soigner le mal à la racine...

Pour remédier à cela, il veut lancer "Peuple Olympics" afin de déployer une intelligence créative collective pour conduire des solutions systématiques dans une société vieillissante... compliqué n'est ce pas ? Pour faire plus simple : aujourd'hui le seul moyen de permettre de "sauver" les futur malades : c'est la marche et augmenter un peu l'activité physique de chacun ; qu'on aurai pu traduire par "faite l'amour pas de diabète" mais bon là, il faut marcher !




Description de l'avancement du projet : 10000 personnes sont en charge de lancer le projet pour chaque ville. En 2014, les 1ères villes vont commencer puis en 2015 les villes pionnières sont développées et 2016 lancement des 1ères olympiades des gens... Qui vont améliorer la santé de chacunA vous d'aller vous inscrire, les municipales sont terminées, mais vous pouvez toujours demander à votre mairie de participer. 

C'est un projet qui pourrait sembler farfelu mais les questions posées sont primordiales et la réponse est une réponse globale qui ajoute de l'amusement pour ceux à qui la pratique d'un sport pourrait sembler rébarbative.

Je vous invite à regarder le projet Weecare  (Lauréat de la première session Health Innovative Days organisée par Cap Digital). Avec une démarche de "team building", cette entreprise propose une démarche similaire à celle de M Santoro.
exemple WeeCare
Je vous invite également à aller sur le site IDeAll Intergrating Design for All in Living Lab ! dessiné par l'agence Adéquat spécialisée dans le design pour tous en signalétique et communication visuelle. 

Exemple d'un site designé pour tous par l'agence Adéquate pour IDeALL

à voir aussi :
http://peopleolympics.org/
http://blog.usercentredbusiness.com/


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Le soin et l'élégance

Quand je parle de design à une personne qui me demande ce que je fais, j'ai à cœur de parler en premier lieu de l'alliance entre l'ergonomie, la technique et l'esthétique. Je place l'esthétique en dernier pour bien mettre en avant les deux autres mais ce n'est pas pour autant que l'esthétique n'est pas importante.

Voici un petit exemple illustré en 2 parties :

Premièrement, voici l'une des meilleures prothèse de jambe du monde (ci-contre). Crée par l'entreprise Ossur, elle permet de remplacer complètement la jambe (jusqu'au dessus du genou). Cette personne retrouve progressivement le quotidien qu'elle avait avant son amputation (on ne peut pas courir avec mais on peut se lever sans effort).







Sur le site, on peut voir ces trois personnes portant des prothèses de cette entreprise.

Parallèlement, je vais vous parler de Viktoria Modesta Moskalova une jeune Russe qui a eu un accident à la naissance et qui après avoir passé son enfance dans différe…

Hôpital du futur ... Le retour 2

De retour dans la chambre du futur juste avant le salon HôpitalExpo, souvenez-vous : 
http://designmedical.blogspot.fr/2012/06/lhopital-du-futur.html

J'avaistrouvé cette chambre très intéressante, avec des astuces très bien trouvées, mais dans une esthétique trop futuriste.

Voici le travail de l'agence Priestmangoode et le choix des matières a tendance à me réconcilier avec l'hôpital de demain.



Directement inspirée par l'aménagement des avions et des open-space, ce projet est élégant, notamment grâce au choix des matériaux.


Parallèlement le côté open space peut choquer. Je suis d'accord, on peut éviter de garder cela en l'état, mais il se passe quelque chose dans ce projet. On peut imaginer ce type de structure en service d'urgence par exemple. Ou en hôpital temporaire (système de paravents). 

Mais la force de ce projet est qu'il arrive à nous faire réfléchir à l'espace commun/l'espace individuel .Placer des patients dans des salles communes réduit i…