Accéder au contenu principal

Design pour tous (3) : Pulse & Pulpe

On continue la série de l'été : Design pour tous avec un bon projet de l'agence Pulse & Pulpe de Nantes. 

Le projet s'inscrit dans l'univers des arts de la table, sujet qui me tient à cœur car j'ai toujours eu envie de travailler sur cette thématique, mais hormis quelques esquisses pendant mes études, je n'en ai jamais eu l'occasion.

Pulse & Pulpe a été fondée il y a deux ans, par Jonathan Charier et Anne-Sophie Keruzoré, ils ont développé une gamme de produits pour le repas qu'ils ont appelé ANDY


A un certain age ou à cause de certains handicapes, il est parfois difficile de manger en synchronisant les mouvements de ses deux mains ou de porter un verre à sa bouche.

Pour boire et servir à boire, ils ont imaginé des verres et des pichets qui peuvent se tenir de différentes manières. En laissant un espace au centre de la pièce, le produit garde néanmoins un aspect de verre existant donc non stigmatisant. Cet espace permet supporter le poids du verre ou du pichet avec l'avant bras ou le dessus de la main, astucieux ! On peut néanmoins regretter le choix du plastique qui certes ne casse pas, peut être coloré mais qui reste selon moi peu agréable. 


L'autre projet est une assiette, son aspect est non stigmatisant encore une fois car elle reste proche des assiettes que l'on connait, à mi chemin entre l'assiette plate et l'assiette creuse. Son bord relevé permet de pousser les aliments vers ce rebord et de la placer dans la fourchette ou la cuillère sans avoir à utiliser un couteau, du pain ou ... les doigts. Reste à espérer que cette fois ci, la céramique a été choisie.



Le projet Andy a reçu une étoile de l'observeur du design en 2014.
En faisant quelques recherches, j'ai trouvé les premières versions de ce projet, je crois que je préfère... à vous de juger.



Plus d'informations sur l'agence :
http://www.pulse-pulpe.com/
L'Observeur du design :
http://www.apci.asso.fr/observeur

Commentaires

  1. Bonsoir,

    Merci beaucoup pour votre article.

    Pour information, le verre et pichet sont, en effet, pensés dans un matériau "plastique", mais plus exactement le Tritan. C'est un polycarbonate sans bisphénol A dont les intérêts sont multiples :
    - incassable,
    - aspect visuel et touché extrêmement proche du verre,
    - légèreté du matériau face à la pâte de verre.

    Concernant la petite et la grande assiette, elles ont bien pour objectif d'êtres en céramique car plus résistantes aux rayures, tout en ayant un poids inférieur aux assiettes en céramique classique que nous pouvons par exemple trouver dans des maisons de retraite.

    Merci encore pour votre article.

    Jonathan Charier

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

Auto-Rééducation : Poursuivre sa rééducation chez soi, c’est possible !

Bonjour à tous, Je partage avec vous le projet de diplôme de Nataliya Kogut, diplomée de la promotion 2018 du Pôle supérieur de Design de la Nouvelle Aquitaine en option design de produit ( cité scolaire Raymond Loewy à La Souterraine). Passionnée de médecine, et après un premier stage chez Medical Design, Nataliya revient travailler avec moi pour développer les dispositifs médicaux de demain. 

Voici un projet de diplôme orienté vers le patient sur le thème de la pratique auto-rééducative dans l'habitat.

"L’auto-rééducation est la pratique autonome de la rééducation. Elle vise à maintenir ou à consolider la rééducation effectuée avec un kinésithérapeute, à la suite d’un traumatisme ou d’une opération. Durant cette période, le corps de l’individu peut se retrouver face à des limites fonctionnelles qui vont le mettre dans une situation de handicap à plus ou moins long terme. 
Malheureusement, bien que cela touche au corps, à l’autonomie et souvent à la qualité de vie de la personn…