Accéder au contenu principal

Go Cart : les plateaux repas


Une question se pose de plus en plus dans les journaux : les robots prendront-ils notre place au travail ?
En tant que lecteur assidu de sciences fiction, cette question m'a toujours passionné d'autant plus ces dernières années avec l'arrivée en masse de ces nouveaux robots de plus en plus compétitifs. 

Pour illustrer l'arrivée des robots dans les métiers de la santé, plutôt que de parler du DaVinci, célèbre robot chirurgical, je vais vous présenter le système GoCart.

Robot GoCart pour distribuer les repas vue avant
La société Yujin Robot est en train de développer un robot livreur de plateaux repas pour les patients dans des établissements spécialisés.
Solution de distribution automatique de repas

A première vu, je dis bravo ! et j'encourage ce type de projet qui permettent aux aides soignants de passer plus de temps avec les patients qui en ont besoin. Néanmoins, en regardant le projet de plus près, on se rend compte que les chariots se déplacent seuls mais ne peuvent porter le plateau directement au patient.

Cela limite son intérêt, en effet, pour l'avoir fait, le plus chronophage dans la distribution des repas, ce n'est pas de récupérer le chariot et l'amener au centre du couloir de l’hôpital ou dans la salle de restauration, mais bien de préparer les repas, les faire chauffer, les porter aux patients et faire manger les patients qui ne peuvent le faire seuls. Effectivement, le temps de chauffage peut être limité en chauffant les produits avant de les apporter. Néanmoins, leur capacité semble limitée, et sur une aile d'un service avec une vingtaine de patients, ces robots me ne peuvent apparemment pas accueillir plus de 5 plateaux.

Par ailleurs, le système GoCart sait contrôler plusieurs robots simultanément et gérer leur affectation en les assignant à des tâches de manière totalement autonome. Même si sa gestion semble très intéressante, je pense que le scénario n'est pas encore bien adapté aux structures d'hôpital ou même d'EHPAD (en France).

Je n'ai trouvé que peu d’informations sur les caractéristiques du produit et son prix. Ce coût est un élément décisif sur le développement de ce type de produits. Une première phase de test du GoCart devrait débuter en octobre dans une maison de repos aux Etats-Unis et en Suède.

Pour en revenir à la question initiale, les robots nous voleront-ils notre travail, je pense que ce n'est pas pour tout de suite, le contact humain reste essentiel dans notre société, notamment dans la santé. Mais s'ils peuvent aider, ils sont les bienvenus, reste à les designer pour qu'ils soient les mieux acceptés possibles !

Plus d'informations :
http://gocart.yujinrobot.com/
https://www.youtube.com/watch?v=xEhpnu3D6W8


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …