Accéder au contenu principal

Un vêtement de protection pour Ebola

J'ai mis un peu de temps pour comprendre réellement les types de contaminations possibles de la maladie d'ébola. Je trouve que le relais journalistique n'est pas très compréhensif. Je dois néanmoins avouer que ce n'est pas si simple à expliquer sans pouvoir expliciter le terme de fluides corporels !

Pour faire simple, ce virus est transmissible par les fluides corporels c'est à dire : sang, sperme, salive, vomissures et selles. Ces fluides lorsqu'ils sont contaminés, s'il entrent en contact avec une personne saine peuvent la contaminer.

Il faut savoir que les personnels de santé sont les personnes les plus exposées. Leur travail sur place est impressionnant. En effet, leur travail est effectué dans des conditions très complexes car le personnel doit toujours nettoyer le patient le laver de ses vomissures et de ses selles. Malgré les vêtements de protections, le personnel n'est pas toujours bien protéger, par exemple : mettre et retirer les vêtements de protection est une opération particulièrement dangereuse.
Ce projet est donc très intéressant, pour le comprendre, il faut savoir que les combinaisons de protection sont à la base conçues pour l'industrie. Elles ont été légèrement modifiées pour convenir au médical. Dans des situations telles que celles-ci, on se rend compte du réel besoin d'un produit spécifique


Ce prototype est l'aboutissement du travail de 70 personnes réunies pour un hackathon autour d'un seul sujet : revoir les combinaison actuelles. Aujourd'hui pour retirer les différentes couches du produit, il faut environs 20 minutes et un partenaire ! 
Même s'il est bien mis, il peut y avoir des fuites dans le costume, ce qui laisse la place pour les fluides corporels de passer : 
"Vous parlez d'une tempête de MERDE littérale de fluides corporels," dit Youseph Yazdi, qui dirige le Center for Bio-ingénierie et design à l'Université Johns Hopkins"Les gens sont malades et vomissement, une infirmière se penche pour ramasser quelque chose sur le sol, le vomi arrive de partout sur leur dos et dans leur cou."

Pour lancer le projet, on a réuni dans une salle, plein d'étudiants et de professeurs de différentes disciplines, de la toile TYVEK, des machines à coudre, des pistolets à colle ... et du sirop de chocolat (le sirop imitant les fluides corporels, il a été utilisé pour tester les prototypes !) 

L'ingénieux système permet à l'utilisateur de retirer entièrement sa combinaison sans avoir à être en contact avec la surface extérieure. Il ne risque donc pas de contaminer ses vêtements ou sa peau en enlevant ses protections.


Ce projet est un très bel exemple de co-conception et illustre bien la puissance créative d'un hackatlon  ou d'un workshop !

Pour mieux visualiser le nouveau produit n'hésitez pas à regarder la vidéo :



Plus d'informations sur ce vêtement :
http://www.npr.org/2014/12/17/371413804/dreaming-up-a-safer-cooler-ppe-for-ebola-fighters
http://www.npr.org/blogs/goatsandsoda/2014/10/31/360374847/ebola-design-challenge-says-yes-to-the-wedding-dress-designer
http://hub.jhu.edu/2014/12/12/ebola-suit-design-funding
Plus d'information sur le TYVEK : http://www.dupont.com/products-and-services/fabrics-fibers-nonwovens/protective-fabrics/brands/tyvek.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

E. Chromi, des couleurs pour soigner

Un peu de détente pour les vacances...

Alors que je commençais à regretter d'être venu à la fondation EDF pour voir une exposition : "En vie, aux frontières du design", j'ai été agréablement surpris par le dernier étage. En effet, les œuvres/projets présentés étaient mieux expliqués et mieux illustrés que dans le reste de l'exposition.
Cette partie de l'exposition montrai des projets imaginant le futur. Et parmi ces projet, un projet réalisé grâce à la collaboration entre les designers Alexandra Daisy Ginsberg et James King et l'équipe d'IGEM de Cambridge.



Ils ont réfléchi ensemble au potentiel de la biologie synthétique et imaginé différentes applications. E chromi est un marqueur biologique qui se fixe sur des cellules particulières grâce à des marqueurs et permet de colorer ces cellules.

Dans l'idée, ce projet permet par exemple de savoir si une eau est potable. Au contact de l'eau, la bactérie pourrai colorer celle ci en rouge si elle est cont…