Accéder au contenu principal

J'ai bobo là...

Voici un projet qui m'a fait rire. De plus en plus on trouve des pansements avec motifs mignons et dessins drôles pour faire plaisir aux enfants et aux plus grands. Cette gamme de pansements est destinée exclusivement aux grands !

Photo 1024x768

Imaginés par Sherwood Forlee pour son entreprise the... , ces pansements donnent à votre blessure une nouvelle dimension et vous font passé pour un vrai dur !

boo-boos, the bandaid that hurts to look at, by sherwood forlee

Folee a eu cette idée après avoir été impliquée dans un accident. Après s'être fait soigné aux urgences, un bandage couvrait sa blessure, Forlee a pensé que ce serait plus amusant de montrer sa blessure !

Pour le moment, le projet est entrain de recueillir des fonds via la plate forme de financements participatifs Kickstarter . 

Pour le plaisir, la gamme complète :

Blessure par balle

Infection d'une plaie avec présences de petites bettes

Lésion de la peau 

Brûlure chimique

Grosse coupure mal recousue

Ce type de projet laisse néanmoins quelques questions en suspend :
L'arrivée de ces pansements "illustrés" est très intéressante. Mais est-ce que les enfants utilisent mieux les pansements quand ils sont zébrés? Est-ce qu'ils les gardent plus facilement ou jouent-ils plus avec ? Ce qui nous ramène à la question déjà posée sur ce blog : la santé peut-elle être ludique ?

Par ailleurs, le pansement est un dispositif de protection permettant de recouvrir une plaie sur la peau. Il protège les blessures de nos doigts trop curieux, de la poussière et des infections possibles. Néanmoins il faut s'assurer de la provenance de ces pansements, certains adhésifs s'ils ne sont pas adaptés à la peau et peuvent provoquer des allergies.

Commentaires

  1. Haha très sympathique tous ces soins ! Un pansement est un incontournable pour soigner nos plaies, en espérant qu'ils soient efficaces !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le soin et l'élégance

Quand je parle de design à une personne qui me demande ce que je fais, j'ai à cœur de parler en premier lieu de l'alliance entre l'ergonomie, la technique et l'esthétique. Je place l'esthétique en dernier pour bien mettre en avant les deux autres mais ce n'est pas pour autant que l'esthétique n'est pas importante.

Voici un petit exemple illustré en 2 parties :

Premièrement, voici l'une des meilleures prothèse de jambe du monde (ci-contre). Crée par l'entreprise Ossur, elle permet de remplacer complètement la jambe (jusqu'au dessus du genou). Cette personne retrouve progressivement le quotidien qu'elle avait avant son amputation (on ne peut pas courir avec mais on peut se lever sans effort).







Sur le site, on peut voir ces trois personnes portant des prothèses de cette entreprise.

Parallèlement, je vais vous parler de Viktoria Modesta Moskalova une jeune Russe qui a eu un accident à la naissance et qui après avoir passé son enfance dans différe…

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…