Accéder au contenu principal

Communication visuelle et daltonisme, la suite... Adobe

Un post rapide pour revenir sur l'article sur le design pour tous et le graphisme, où je vous parlais d'outils pour aider à prendre en compte le daltonisme dans les illustrations et la communication visuelle.

http://designmedical.blogspot.fr/2014/06/graphisme-pour-tous-le-daltonisme.html

Je travaillais sur la suite Adobe... quand soudain, je me suis rendu compte qu'on pouvait changer la couleur directement dans le(s) logiciel(s) !



En effet, Adobe propose le système, "CUD (Color Universal Design). Celui-ci garantit la transmission exacte des informations graphiques aux personnes présentant différents types de vision des couleurs, y compris les personnes atteintes de dyschromatopsie. Plusieurs pays disposent de directives exigeant des images conformes au système CUD dans les espaces publics."

Pour rappel :

Réglage de la conception pour la dyschromatopsie




A.
  Image d’origine


B.
  Epreuve relative à la dyschromatopsie


C.
  Conception optimisée
Voici les conseils d'Adobe (extraits de l'aide) pour déterminer si un document est conforme au système CUD mais aussi pour améliorer l'image si cela n'est pas le cas :
  1. Convertissez le document selon le modèle colorimétrique RVB, lequel fournit les épreuves-écran les plus précises pour la dyschromatopsie.
  2. (Facultatif) Pour afficher simultanément le document original et un épreuvage à l’écran, choisissez la commande Fenêtre > Nouvelle fenêtre (Illustrator) ou Fenêtre > Disposition > Nouvelle fenêtre (Photoshop).
  3. Cliquez sur Affichage > Format d’épreuve > Dyschromatopsie, puis sélectionnez l’option Protanopie ou Deutéranopie (pour garantir une conformité avec le système CUD, vérifiez le document en fonction des deux affichages).
Si des objets sont difficiles à distinguer dans les épreuves relatives à la dyschromatopsie, ajustez la conception en utilisant l’une des méthodes suivantes.
  • Modifiez la luminosité ou la teinte de la couleur :
    • Le rouge pur tend à apparaître sombre et terne ; le rouge orangé est plus facile à distinguer.
    • Le vert bleuâtre est moins déroutant que le vert jaunâtre.
    • Le gris peut être confondu avec le magenta, le rose pâle, le vert pâle ou le vert émeraude.
    • Evitez les combinaisons suivantes : rouge et vert, jaune et vert vif, bleu clair et rose, bleu foncé et violet.
    • Evitez de placer des éléments rouges sur des arrière-plans foncés ou des éléments blancs sur des arrière-plans jaunes ou orangés.
  • Appliquez différents motifs ou formes.
  • Ajoutez des bordures blanches, noires ou sombres aux limites de couleur.
  • Utilisez différentes familles ou styles de polices.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Le soin et l'élégance

Quand je parle de design à une personne qui me demande ce que je fais, j'ai à cœur de parler en premier lieu de l'alliance entre l'ergonomie, la technique et l'esthétique. Je place l'esthétique en dernier pour bien mettre en avant les deux autres mais ce n'est pas pour autant que l'esthétique n'est pas importante.

Voici un petit exemple illustré en 2 parties :

Premièrement, voici l'une des meilleures prothèse de jambe du monde (ci-contre). Crée par l'entreprise Ossur, elle permet de remplacer complètement la jambe (jusqu'au dessus du genou). Cette personne retrouve progressivement le quotidien qu'elle avait avant son amputation (on ne peut pas courir avec mais on peut se lever sans effort).







Sur le site, on peut voir ces trois personnes portant des prothèses de cette entreprise.

Parallèlement, je vais vous parler de Viktoria Modesta Moskalova une jeune Russe qui a eu un accident à la naissance et qui après avoir passé son enfance dans différe…

Hôpital du futur ... Le retour 2

De retour dans la chambre du futur juste avant le salon HôpitalExpo, souvenez-vous : 
http://designmedical.blogspot.fr/2012/06/lhopital-du-futur.html

J'avaistrouvé cette chambre très intéressante, avec des astuces très bien trouvées, mais dans une esthétique trop futuriste.

Voici le travail de l'agence Priestmangoode et le choix des matières a tendance à me réconcilier avec l'hôpital de demain.



Directement inspirée par l'aménagement des avions et des open-space, ce projet est élégant, notamment grâce au choix des matériaux.


Parallèlement le côté open space peut choquer. Je suis d'accord, on peut éviter de garder cela en l'état, mais il se passe quelque chose dans ce projet. On peut imaginer ce type de structure en service d'urgence par exemple. Ou en hôpital temporaire (système de paravents). 

Mais la force de ce projet est qu'il arrive à nous faire réfléchir à l'espace commun/l'espace individuel .Placer des patients dans des salles communes réduit i…