Accéder au contenu principal

La piqûre chez l'enfant

Un super projet autour de la piqûre chez l'enfant, un sujet que j'ai étudié il y a longtemps et pour cause, c'étais le thème que j'avais choisi pour mon projet de fin de BTS Produit !

Ici, le designer Israélien Ido Abulafia repense l'expérience de la piqûre pour un enfant. L'objectif est de distraire l'enfant tout en le familiarisant avec les outils du médecin.


On distribue aux enfants un "oeuf" qui contient un oiseau à monter sur une seringue (inoffensive) avec un ressort et un petit sifflet. Pendant que l'enfant monte l'objet avec son/ses parent/s, il ne pense pas à sa maladie, ou ce qui va se passer par la suite. De plus il se familiarise avec les outils du médecin.idoabulafiadesignboom02

Lorsque l'enfant est appelé, il est plus serein, moins stressé et moins anxieux.
De plus quand l'infirmière prépare l'aiguille, elle retire la gaine et au lieu de le jeter à la poubelle l'objet devient le dernier morceau du casse-tête, le bec, qui termine chaque oiseau .
ido abulafia pick toy bird collection pediatrics designboom

Comme un jouet Kinder, l'enfant reçoit un kit qu'il assemble pendant qu'il est en salle d'attente.
ido abulafia pick toy bird collection pediatrics designboom

Ce projet m'a forcément touché, sur le même thème, j'avais proposé de sensibiliser les enfants à la piqûre en essayant de retirer la peur (plus ou moins irrationnelle) de l'aiguille en lui expliquant ce qui allait se passer. 
Je vous le montre, mais soyez indulgent, ce projet à presque 10 ans... (je me souviens que mon pote Grégoire m'avait aidé à faire les illustrations !)





Toutes les images appartiennent à Ido Abulafia (sauf la dernière)
Je n'ai pas trouvé de site Internet sur son travail, si vous avez plus de chance...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

E. Chromi, des couleurs pour soigner

Un peu de détente pour les vacances...

Alors que je commençais à regretter d'être venu à la fondation EDF pour voir une exposition : "En vie, aux frontières du design", j'ai été agréablement surpris par le dernier étage. En effet, les œuvres/projets présentés étaient mieux expliqués et mieux illustrés que dans le reste de l'exposition.
Cette partie de l'exposition montrai des projets imaginant le futur. Et parmi ces projet, un projet réalisé grâce à la collaboration entre les designers Alexandra Daisy Ginsberg et James King et l'équipe d'IGEM de Cambridge.



Ils ont réfléchi ensemble au potentiel de la biologie synthétique et imaginé différentes applications. E chromi est un marqueur biologique qui se fixe sur des cellules particulières grâce à des marqueurs et permet de colorer ces cellules.

Dans l'idée, ce projet permet par exemple de savoir si une eau est potable. Au contact de l'eau, la bactérie pourrai colorer celle ci en rouge si elle est cont…