Accéder au contenu principal

Un préservatif pour détecter les IST et MST



Les ados, c'est bien connu, ils ne pensent qu'à une chose ! Mais pour certain, la sécurité avant tout.

On dit que les jeunes se sentent de moins en moins concernés par les risques de MST, mais pas tous. Trois adolescents britanniques de 14 ans ont imaginé un préservatif qui se colore en détectant des ITS ou MST (Infections ou maladies sexuellement transmissibles).

preservatifs.jpg


Vert pour le chlamydia, violet pour le papillomavirus, jaune pour l'herpès… une bonne idée qui pose quand même certaines questions, sur l'auto-test, les produits chimiques utilisés, l'usage et les réactions qu'il peut engendrer.

Le projet est encore à l'étape de prototype et pour rappel rien ne remplace encore les dépistages classiques (et depuis peu l'auto-test pour le VIH disponible en pharmacie).


Néanmoins, il s'agit d'une belle idée et on peut souligner le travail de Muaz Nawaz, Daanyaal Ali et Chirag Shah, les 3 adolescents qui ont créé «S.T.EYE» et qui ont remporté le TeenTech Awards, un concours qui fait la promotion de la science dans les écoles. On peut souligner qu'aujourd'hui, nous cherchons plus d'autonomie, plus de rapidité et plus de compréhension par rapport à notre santé mais sans trop de contraintes et le projet développé par ces jeunes en est un bon exemple.

plus d'informations :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Le soin et l'élégance

Quand je parle de design à une personne qui me demande ce que je fais, j'ai à cœur de parler en premier lieu de l'alliance entre l'ergonomie, la technique et l'esthétique. Je place l'esthétique en dernier pour bien mettre en avant les deux autres mais ce n'est pas pour autant que l'esthétique n'est pas importante.

Voici un petit exemple illustré en 2 parties :

Premièrement, voici l'une des meilleures prothèse de jambe du monde (ci-contre). Crée par l'entreprise Ossur, elle permet de remplacer complètement la jambe (jusqu'au dessus du genou). Cette personne retrouve progressivement le quotidien qu'elle avait avant son amputation (on ne peut pas courir avec mais on peut se lever sans effort).







Sur le site, on peut voir ces trois personnes portant des prothèses de cette entreprise.

Parallèlement, je vais vous parler de Viktoria Modesta Moskalova une jeune Russe qui a eu un accident à la naissance et qui après avoir passé son enfance dans différe…

Hôpital du futur ... Le retour 2

De retour dans la chambre du futur juste avant le salon HôpitalExpo, souvenez-vous : 
http://designmedical.blogspot.fr/2012/06/lhopital-du-futur.html

J'avaistrouvé cette chambre très intéressante, avec des astuces très bien trouvées, mais dans une esthétique trop futuriste.

Voici le travail de l'agence Priestmangoode et le choix des matières a tendance à me réconcilier avec l'hôpital de demain.



Directement inspirée par l'aménagement des avions et des open-space, ce projet est élégant, notamment grâce au choix des matériaux.


Parallèlement le côté open space peut choquer. Je suis d'accord, on peut éviter de garder cela en l'état, mais il se passe quelque chose dans ce projet. On peut imaginer ce type de structure en service d'urgence par exemple. Ou en hôpital temporaire (système de paravents). 

Mais la force de ce projet est qu'il arrive à nous faire réfléchir à l'espace commun/l'espace individuel .Placer des patients dans des salles communes réduit i…