Accéder au contenu principal

L'expérience de la musique pour les sourds

Dans la série Design pour tous, voici un projet particulièrement passionnant : 

L'ambition de Dimitri Hadjichristou designer anglais, avec son projet Vi est de faire découvrir la musique aux sourds et mal-entendant grâce à un dispositif tactile et visuel.


Testé auprès de plusieurs classes, l'appareil à connu un vif succès auprès des enfants sourds et malentendants mais aussi des autistes et des enfants ne souffrants pas de handicap.

"Do you feel the sound" est la question que pose le designer grâce à Vi qui transforme la musique en événement visuel et tactile pour les enfants malentendants.

Le designer ne travaillait pas, au début, ni pour les enfants, ni pour les sourds. Son objectif premier était de faire découvrir la musique d'une autre manière.


Ses recherches l'ont conduit étudier la façon dont le cerveau peut se "recâbler" pour traiter le son à travers des vibrations, ainsi que la manière dont deux individus malentendants peuvent percevoir les sons.

 The user creates a custom sound wave by sticking together the magnetic components however they please. Each component creates different sounds and effects having different affects on the matter inside the glass-dome.

Après ses études, le designer britannique souhaite poursuivre son projet... Comme il dit encore aujourd'hui : "Il y a tellement plus que la musique qui sonne"

J'aime bien ce genre d'approche, et je voulais en profiter pour préciser à ce propos que la Philharmonie de Paris, anciennement Cité de la Musique propose pour son musée (un de mes musées préférés) le parcours : "toucher la musique"

Accueil

Le Musée de la musique propose, au sein de ses collections permanentes, un parcours de cinq instruments à toucher inclus dans des dispositifs interactifs. Accessibles aux visiteurs en situation de handicap, ces modules destinés aux familles offrent une approche multi-sensorielle des instruments.

Les publics déficients visuels sont aussi invités à suivre un parcours tactile constitué d’images en relief complétées par un parcours musical et audiodescriptif, et par un livret en braille et en gros caractères. Il est conseillé de venir avec un accompagnateur.
Des boucles magnétiques compatibles avec les audioguides gratuits sont prêtées aux visiteurs malentendants. Tous les films du Musée sont sous-titrés en Français.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

E-Fabrik' une démarche constructive pour tous

Je souhaitais vous parler d'un projet passionnant : le projet E-FABRIK'



"Ce projet consiste à associer des jeunes (11 à 25 ans) et des personnes en situation de handicap, afin qu’ensemble, ils imaginent et produisent une solution concrète permettant de répondre à une gêne qu’éprouve la personne handicapée, au quotidien, en utilisant les ressources numériques de leur quartier."




Pour simplifier : des jeunes + des personnes en situation de handicap dans un fablab = des supers projets !

C'est passionnant, c'est un projet éducatif autour duquel les jeunes vont apprendre à écouter les besoins des personnes en situation de handicap, imaginer de nouvelles solutions, fabriquer et mettre en place ces solutions et les partager !

C'est une méthodologie de design avec pour objectif de concevoir et fabriquer quelque chose d'utile. Dans ce projet, la notion de partage est fortement ancrée car les projets, en plus d'être collaboratif, seront proposés à tout un chacun…

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …