Accéder au contenu principal

Les projets d'étudiants / Clémence Douard : Parenté sens-orialité

Des projets et des étudiants continue avec aujourd'hui le projet de Clémence Douard. J'ai rencontré Clémence à l'Atelier s'Adapte dont je vous reparlerai bientôt.

Clémence est diplômée d’une école de communication, puis d'une école de commerce (EM Lyon) et dingénieur (Centrale Lyon). Elle a été formée à la gestion de projets en secteurs innovants et a managé des projets dans différents domaines. Son projet de fin d’étude, développé au sein du Mastère CTC de l’ENSCI-Les ateliers a été pour elle l'opportunité de faire rimer nouvelles technologies et innovation sociale.

Place au projet :
"Parenté sens-orialité aborde la question de la parentalité des non-voyants et de leurs interactions avec leurs enfants.


Le projet présente deux objets « intelligents » offrant une double lecture. L’aspect ludique de chaque objet cache une dimension utilitaire pour le parent déficient visuel ainsi qu’une dimension pédagogique pour l’enfant."

"Oh mont bateau permet au parent de déterminer sans difficulté le bon niveau d’eau pour le bain de son enfant.



Lorsque l’eau dans la baignoire atteint 10 cm, un signal sonore retentit afin d’alerter le parent que le bain est prêt. Une fois dans le bain, l’enfant peut profiter de ce moment privilégié et jouer avec son parent." 


"Le Colorino propose d’accompagner le parent aveugle dans un « quotidien de voyants », ainsi que ses enfants dans l’apprentissage des couleurs. Pour répondre à ces deux problématiques, le Colorino comporte deux modes. 



Dans le premier mode, le Colorino révèle la couleur de l’objet vers lequel il est dirigé. Le parent peut, par exemple, l’utiliser pour déterminer la couleur d’un vêtement et assortir une tenue. Dans le second mode - plus « joueur » - le Colorino énonce une couleur que l’enfant doit retrouver parmi les objets qui l'entourent."



Deux projets passionnants et très intéressants, on sent bien une grande sensibilité dans le travail de Clémence Douard. Ces objets sont non-stigmatisants et très simples à utiliser par tous. Entre jouets et objets communicants, le design de ces produits est adapté aux différents utilisateurs, enfants et adultes mais aussi voyant et non-voyant.

Au travers de ce projet, je souhaiterai aussi souligner qu'il s'agit bien d'objets connectés, mais l’esthétique utilisée n'est pas celle des objets "ultra techno" "geek" et heureusement ! On a des objets pour les enfants. 
Cela montre une "nouvelle tendance", ou plutôt la fin d'une tendance : après tous les objets connectés dont la nouveauté rimait forcément avec esthétique futuriste, de plus en plus, cette esthétique un peu surfaite va de moins en moins être présente. Ici la technologie n'est même pas visible au premier abord.


Plus d'info sur le travail de Clémence Douard :
http://www.clemencedouard.com/

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Les prothèses et la communication de Otto bock

Communiquer sur les prothèsesSébastien Peichl de Otto bock
Otto bock est une vieille entreprise fondée en 1919. Sa première mission a toujours été la mobilité pour tous. 
La présentation de Sébastien Peichi n'a pas été comme cela était signifié sur comment "concevoir l'autonomie". J'avais espéré qu'on y aborderait les problématiques liées aux prothèses, leur utilisation, leur esthétique. Mais ça n'a pas été le cas, enfin pas tout à fait.
En effet, M. Peichi a présenté son entreprise. Otto bock est le fabricant des prothèses les plus vendues au monde. Ils ont le coeur sur la main lorsqu'ils travaillent, car "c'est l’émotion des personnes avec et pour qui ils travaillent qui est le moteur de leur envie de poursuivre."

L'objectif premier de l'entreprise est de doubler le volume des ventes de l'entreprise d'ici 10 ans. Pour cela c'est la communication qui a été la base de l'évolution de Otto bock avec un changement de log…

Les projets d'étudiants / Coralie Coué : le soin, la maladie chronique

Parfois lorsque je travaille sur un projet, je dois chercher des existants sur Internet, j'essaye d'aller le plus loin possible et de sortir du champs des recherches et je tombe sur des projets d'étudiants ou d'anciens étudiants. Ici c'est le scénario d'usage qui a été repensé et qui a retenu mon attention, dans ce projet, de nombreuses notions liées au design et à la santé interviennent...
Je vous présente donc Coralie Coué, designer produits, diplômée d’un BTS Design produits au Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (c'est pas de ma faute si des projets intéressants émanent de cette école ;) puis d’un DSAA Design mention Produit au LAAB de Rennes en 2014 où elle a réalisé ce projet de fin d’étude qui questionne la relation soignant-soigné et le soin dans le cadre de maladies chroniques.
"Dans le cadre d’une maladie chronique plus particulièrement de l’hémophilie : une maladie hémorragique héréditaire impliquant un soin technique et exigeant en contact …

Échographe portable

GE Healthcare est avec Philips à mon avis l'une des plus grande entreprise sur le domaine de la santé ayant su intégrer le design dans leurs projets. La preuve est encore faite avec un nouvel objet : un échographe portable. Encore une fois, c'est un objet portable, objet utilisable à domicile ou chez un médecin de famille. Pesant moins de 500 grammes et de la taille d'un PDA, cette petite caméra à ultrasons est capable de fournir des images en haute définition de l'intérieur du corps. L'esthétique du produit est en rupture avec l'image  des produits médicaux existants. "Banalisant" le côté médical c'est comme si on avait un produit d'usage courant avec sa base de recharge, de plus c'est notre médecin de famille qui va venir pour nous examiner. On est dans une proximité entre le patient et le médecin ou le soignant.


Le produit peut également être utilisé dans les situations d'urgence et fournir aux soignants en interventions des informatio…