Accéder au contenu principal

Le living lab du Chu Ste Justine ou le soin 2.0

Je vous avais déjà parlé des fab lab et bien lors de cette rencontre j'ai découvert les living lab. Tout au long de cette conférence, les orateurs ont insisté sur les nombreux allers-retours nécessaires pour développer un produit et bien les living lab sont une réponse potentielle à ces nombreux allers-retours.

En effet, ce sont des lieux d'experimentation, des lieux où des personnes vivent et testent de nouveaux objets, de nouvelles thérapies, de nouvelles conditions de vie ...

Le living lab présenté par Patrick Dubé m' semblé être un lieu tout à fait fascinant. Il faut savoir que le CHU de Ste Justine au Canada est le plus grand hôpital "mère enfant" d'Amérique du Nord. 

Il y a quelques années, s'est ouvert dans cet hopital, une structure living lab avec la collaboration d'un centre de recherche sur les arts numériques.



L'objectif était et est toujours de repenser complètement l'expérience hospitalière avec les "natifs du numérique" (cette nouvelle génération qui est née avec ces nouveaux outils).

Dans cet espace vivent des enfants atteints de diverses maladies. Et l'idée un peu folle que j'ai retenu de ce lieu était de proposer de nouvelles expériences grâce aux outils technologiques avec pour but de ré-humaniser les soins par un équilibre des sphères sociale, physique et mentale.



Par exemple, des enfants atteints de maladies mentales manipulent ces outils qui leur permettent de s'exprimer via un avatar qu'il ont créé eux mêmes et avec qui le psychiatre arrive à communiquer. 



Ou encore "toonloop", un lieu où les enfants créent eux même du contenu numérique et ce "jeu" permet de travailler sur la rééducation de la motricité fine. Les enfants interviennent sur des créations d'autres personnes, ce qui permet une socialisation.  Les enfant arrivent à exprimer  également leur douleur,  par l’intermédiaire des contenus.



Autre expérience, mise en oeuvre pour la rééducation : un gymnase qui se transforme en espace intelligent où les enfants intéragissent avec des objets virtuels plutôt que réels car trop lourds, peu ou pas adaptés à chaque pathologie et difficiles à appréhender.

Ou encore des recherches sur l'espace de vie d'un enfant dans un hôpital.



Encore une fois dans cette démarche, les allers-retours sont nombreux mais ils sont aussi "instantanés". Et surtout chacun peu rebondir pour essayer d'aller encore plus loin.

Ils arrivent maintenant à une sorte de méthodologie de "co-design" directement géré avec l'enfant qui créé des outils pour se soigner et qui en créant ces outils est déjà entrain de se soigner !

Ce lieu est un véritable laboratoire de la vie humaine avec en toile de fond les technologies du numérique. Se croisent pour faire avancer la recherche, des chercheurs, des designers, des scientifiques, des médecins  des artistes et tous collaborent avec les enfants pour découvrir pourquoi pas l'une des médecine de demain.





Plus d'information sur le living lab de Ste Justine avec la présentation Prezi de Patrick Dubé :
http://prezi.com/khj52athgpt9/living-lab-sat-30-secs/

un interwiew toujours de Patrick Dubé sur les living lab en général :
http://www.quartierdesspectacles.com/2011/06/entrevue-3-patrick-dube/

et un lien vers un des projets de ce living lab que je vous invite à regarder :
http://imaginationforpeople.org/fr/project/living-lab-satchu-ste-justine/

Je vous invite aussi à aller voir le site des living lab en France avec lequel je vous le rappelle le professeur Demongeot travaille activement
http://www.france-livinglabs.fr/





Posts les plus consultés de ce blog

HHCamp et Challenge New Health

Bonjour à tous, je suis désolé, je n'ai pas eu le temps de faire plus de post ces temps-ci, mais promis, je vais me rattraper ! Comme tous les ans, auront lieu le Hacking Health Camp et le Challenge New Health . Cette année malheureusement, ces 2 événements tombent en même temps du 17 au 19 Mars . On manque souvent de designer dans ces événements alors inscrivez-vous ! Hacking Health Camp est un événement international sur 3 jours qui vise à briser les barrières de l’innovation en santé Au programme des conférences sur le futur de la santé, de la formation sur les aspects techniques, légaux, médicaux et design en santé et le plus grand  hackathon  santé d’Europe pour concevoir des prototypes. Chaque jour, un événement crée un espace collaboratif entre professionnels de santé, patients, designers, hackers, makers et entrepreneurs. Un événement à destination de toutes les personnes intéressées par l’innovation en santé, inspirant professionnels de santé et profess

Un déambulateur simple et efficace

Un nouvel article sur le déambulateur, projet sur lequel j'ai longtemps planché, et je ne suis pas le seul ! D'ailleurs on attend toujours le déambulateur souhaité par Madame la ministre Delaunay. Ce projet designé par Reut Meiri aurait pu convenir. " Iris Walker " est simple et fonctionnel. Il est léger, pliable et il y a un sac qui permet de déplacer les objets du quotidien et de les garder à portée de main. La vraie difficulté de proposer un nouveau déambulateur, est qu'il soit fabricable et vendable selon les contraintes industrielles. Ce projet pourrai convenir, reste à voir la stabilité et le coût des matériaux. J'ai déjà travaillé sur le sujet du déambulateur, et j'ai eu de longues conversation avec M. Herdegen notamment, fabricant de cannes et de déambulateurs (entre autres) avec une grande partie made in France ! Je sortais d'étude et rêvait de réinventer le déambulateur. La première problématique soulevée

L’œil du designer : la scintigraphie (by Elise)

Bonjour à tous, J'ai eu l'occasion au cours des dernières semaines de procéder à plusieurs examens médicaux notamment en cardiologie . Je souhaitais m’arrêter sur celui de la scintigraphie , du point de vue du patient et du designer sans passer par les détails trop techniques. Et non ! La scintigraphie ne vous fera pas briller dans le noir (dommage) mais permettra de voir à travers votre corps malgré le manque de lumière pour observer les organes et les flux. Elle fait partie des examens de la médecine dite nucléaire , qui permet d'obtenir des images grâce au rayonnement d'un produit introduit dans le corps humain face à une caméra spécifique (ici la gamma caméra). La scintigraphie est un examen relativement similaire à l'IRM du point de vue du patient car il implique : – des injections de produits de contraste à aller chercher en amont en pharmacie. –   une bonne élimination rénale pour se débarrasser ensuite du dit produit et donc d'un petit