Accéder au contenu principal

Un vêtement de protection pour Ebola

J'ai mis un peu de temps pour comprendre réellement les types de contaminations possibles de la maladie d'ébola. Je trouve que le relais journalistique n'est pas très compréhensif. Je dois néanmoins avouer que ce n'est pas si simple à expliquer sans pouvoir expliciter le terme de fluides corporels !

Pour faire simple, ce virus est transmissible par les fluides corporels c'est à dire : sang, sperme, salive, vomissures et selles. Ces fluides lorsqu'ils sont contaminés, s'il entrent en contact avec une personne saine peuvent la contaminer.

Il faut savoir que les personnels de santé sont les personnes les plus exposées. Leur travail sur place est impressionnant. En effet, leur travail est effectué dans des conditions très complexes car le personnel doit toujours nettoyer le patient le laver de ses vomissures et de ses selles. Malgré les vêtements de protections, le personnel n'est pas toujours bien protéger, par exemple : mettre et retirer les vêtements de protection est une opération particulièrement dangereuse.
Ce projet est donc très intéressant, pour le comprendre, il faut savoir que les combinaisons de protection sont à la base conçues pour l'industrie. Elles ont été légèrement modifiées pour convenir au médical. Dans des situations telles que celles-ci, on se rend compte du réel besoin d'un produit spécifique


Ce prototype est l'aboutissement du travail de 70 personnes réunies pour un hackathon autour d'un seul sujet : revoir les combinaison actuelles. Aujourd'hui pour retirer les différentes couches du produit, il faut environs 20 minutes et un partenaire ! 
Même s'il est bien mis, il peut y avoir des fuites dans le costume, ce qui laisse la place pour les fluides corporels de passer : 
"Vous parlez d'une tempête de MERDE littérale de fluides corporels," dit Youseph Yazdi, qui dirige le Center for Bio-ingénierie et design à l'Université Johns Hopkins"Les gens sont malades et vomissement, une infirmière se penche pour ramasser quelque chose sur le sol, le vomi arrive de partout sur leur dos et dans leur cou."

Pour lancer le projet, on a réuni dans une salle, plein d'étudiants et de professeurs de différentes disciplines, de la toile TYVEK, des machines à coudre, des pistolets à colle ... et du sirop de chocolat (le sirop imitant les fluides corporels, il a été utilisé pour tester les prototypes !) 

L'ingénieux système permet à l'utilisateur de retirer entièrement sa combinaison sans avoir à être en contact avec la surface extérieure. Il ne risque donc pas de contaminer ses vêtements ou sa peau en enlevant ses protections.


Ce projet est un très bel exemple de co-conception et illustre bien la puissance créative d'un hackatlon  ou d'un workshop !

Pour mieux visualiser le nouveau produit n'hésitez pas à regarder la vidéo :



Plus d'informations sur ce vêtement :
http://www.npr.org/2014/12/17/371413804/dreaming-up-a-safer-cooler-ppe-for-ebola-fighters
http://www.npr.org/blogs/goatsandsoda/2014/10/31/360374847/ebola-design-challenge-says-yes-to-the-wedding-dress-designer
http://hub.jhu.edu/2014/12/12/ebola-suit-design-funding
Plus d'information sur le TYVEK : http://www.dupont.com/products-and-services/fabrics-fibers-nonwovens/protective-fabrics/brands/tyvek.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

HHCamp et Challenge New Health

Bonjour à tous, je suis désolé, je n'ai pas eu le temps de faire plus de post ces temps-ci, mais promis, je vais me rattraper ! Comme tous les ans, auront lieu le Hacking Health Camp et le Challenge New Health . Cette année malheureusement, ces 2 événements tombent en même temps du 17 au 19 Mars . On manque souvent de designer dans ces événements alors inscrivez-vous ! Hacking Health Camp est un événement international sur 3 jours qui vise à briser les barrières de l’innovation en santé Au programme des conférences sur le futur de la santé, de la formation sur les aspects techniques, légaux, médicaux et design en santé et le plus grand  hackathon  santé d’Europe pour concevoir des prototypes. Chaque jour, un événement crée un espace collaboratif entre professionnels de santé, patients, designers, hackers, makers et entrepreneurs. Un événement à destination de toutes les personnes intéressées par l’innovation en santé, inspirant professionnels de santé et profess

Un déambulateur simple et efficace

Un nouvel article sur le déambulateur, projet sur lequel j'ai longtemps planché, et je ne suis pas le seul ! D'ailleurs on attend toujours le déambulateur souhaité par Madame la ministre Delaunay. Ce projet designé par Reut Meiri aurait pu convenir. " Iris Walker " est simple et fonctionnel. Il est léger, pliable et il y a un sac qui permet de déplacer les objets du quotidien et de les garder à portée de main. La vraie difficulté de proposer un nouveau déambulateur, est qu'il soit fabricable et vendable selon les contraintes industrielles. Ce projet pourrai convenir, reste à voir la stabilité et le coût des matériaux. J'ai déjà travaillé sur le sujet du déambulateur, et j'ai eu de longues conversation avec M. Herdegen notamment, fabricant de cannes et de déambulateurs (entre autres) avec une grande partie made in France ! Je sortais d'étude et rêvait de réinventer le déambulateur. La première problématique soulevée

L’œil du designer : la scintigraphie (by Elise)

Bonjour à tous, J'ai eu l'occasion au cours des dernières semaines de procéder à plusieurs examens médicaux notamment en cardiologie . Je souhaitais m’arrêter sur celui de la scintigraphie , du point de vue du patient et du designer sans passer par les détails trop techniques. Et non ! La scintigraphie ne vous fera pas briller dans le noir (dommage) mais permettra de voir à travers votre corps malgré le manque de lumière pour observer les organes et les flux. Elle fait partie des examens de la médecine dite nucléaire , qui permet d'obtenir des images grâce au rayonnement d'un produit introduit dans le corps humain face à une caméra spécifique (ici la gamma caméra). La scintigraphie est un examen relativement similaire à l'IRM du point de vue du patient car il implique : – des injections de produits de contraste à aller chercher en amont en pharmacie. –   une bonne élimination rénale pour se débarrasser ensuite du dit produit et donc d'un petit